Zingana du Gabon

Microberlinia Brazzavillensis, Bois zingana du Gabon, zébrano, bois tigré, bois zébréMicroberlinia Brazzavillensis ou Zingana

 

Microberlinia Brazzavillensis appelé aussi Zingana, Zébrano, bois tigré, bois zébré.

Il appartient à la famille des Fabacées (Légumineuses / sous famille Caesalpiniaceae) que l’on retrouve au Gabon, Congo et Cameroun.

Son bois de cœur est brun pâle composé de stries étroites d’un brun plus foncé. Son grain est assez grossier mais régulier. C’est un bois demi-dur très intéressant à travailler pour son rendu à rayures très esthétique et décoratif.

Cet arbre peut atteindre jusqu’à 45 m de hauteur. Le fût est dépourvu de branches sur 15 m, il est droit et cylindrique allant jusqu’à 150 cm de diamètre, avec des contreforts plutôt bas. La cime est dense.

Le feuillage est touffu d’un vert sombre dont les feuilles sont alternes composées bipennées à toutes petites folioles. Ses fleurs sont petites et blanches à étamines rouges, les jeunes pousses quant à elles sont roses.Le fruit est une gousse oblongue aplatie d’environ 18 cm x 5 cm contenant de 3 à 6 graines de 2,5 cm x 1,5 cm aplaties et de couleur noir.

Cette essence évolue sur un sol sablonneux en lisière de forêts, bordure de rivières et de marécages et sur les berges des lagunes.

Il est très recherché en ébénisterie, sculpture, lutherie, bijouterie, coutellerie mais également en parqueterie, placage, construction navale, traverses de chemin de fer.

Au Gabon, il sert de bois de feu. En médecine traditionnelle congolaise, les feuilles sont broyées et utilisées en friction sur le corps contre les rhumatismes et les œdèmes des jambes.

Ce bois est une espèce en danger classée comme vulnérable sur la Liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

* Sources « Les plantes utiles du Gabon » d’André Raponda-Walker et Roger Sillans – Paru en 1995 aux Editions Sépia – Fondation Raponda Walker.

www.iucn.org