Pendentif afrochic Ibèkwa

Pendentif afrochic Ibèkwa, Avandjé bijoux, bois de Dibétou, Lovoa Trichilioides, Bijoux bois, Bijoux ethniques, Bijoux afrochic, Perles raphia, Bijoux intemporels, bijoux intuitifs, Biarritz
Pendentif afrochic « Ibèkwa » en cuir / Bois de Dibétou
Perles artisanales en tissu shweshwe / Perles en raphia
Perles céramique or et bordeaux / Perles métal en bronze et en cuivre doré

« Ibèkwa » c’est cassé !

Après cette longue réflexion, je reviens vous présenter ma dernière création « Ibèkwa » en bois de Dibétou qui signifie la cassure. Au départ, ce bijou racontait une autre histoire, mais je n’arrivais pas à l’achever et je le mis de côté…

Soudain, un raz-de-marée déferla dans ma vie ! Un moment surréaliste. Le genre de truc auquel on ne s’attend pas du tout mais alors pas-du-tout. J’ai donc pris soin de modifier ce bijou et de le fignoler, ce qui bien évidemment lui vaudra une toute autre symbolique.

J’ai beaucoup hésité à publier cet article car il me touche profondément. Moi qui suis toujours dans le contrôle, ce sera finalement un acte libérateur !

Ce pendentif évoque une situation très particulière pour moi car cette cassure est le fruit de l’hypocrisie, du mensonge, de la trahison et de la lâcheté (tout ce que je déteste !) de la part d’un être cher, très cher… Nous ne sommes jamais prêts quand cela nous tombe dessus, hélas !

Il me faudra du temps pour accepter, digérer et pardonner peut-être… Un jour… Qui sait ?

Aujourd’hui je suis une femme blessée et triste mais demain je saurai aussi être une femme forte, puissante et joyeuse. La vie est ainsi faite !

Et puis… Je ne crois pas au hasard (mon père aimait à dire qu’il n’existait pas). Le temps est venu pour moi d’interpréter les signes de l’univers, ceux que je ne voyais pas ou ne voulais pas voir. Je pense que c’est la fin d’un cycle et le commencement d’un autre, une renaissance. Et de ma douleur sera née la créativité, symbolique d’une positivité certaine !

Mais j’éprouve aussi le besoin de m’éloigner un peu du net quelque temps. Alors je voudrais vous remercier, vraiment, vous qui me suivez, me lisez, me soutenez, m’encouragez, famille, amis, connaissances et anonymes depuis le début de mon aventure et croyez-moi vous êtes nombreux !!! Sachez aussi que si je pars c’est pour mieux revenir…

Merci à tous !

« La blessure est l’endroit par lequel la lumière entre en vous. » Rûmî.